Mobile top up promotions:

Movistar Argentina: Get Additional Mobile Bonus on Top Ups from October, 20 2014 to December, 31 2014 (GMT -0300)

Tigo Colombia: Get Additional Bonus on Top Ups from November, 07 2014 to November, 28 2014 (GMT -0500)

Claro Costa Rica: Get Triple Balance on Mobile Refills November, 28 2014 (GMT -0600)

Viva Dominican Republic: Get Double Balance on Mobile Recharges from October, 17 2014 to December, 10 2014 (GMT -0400)

Claro Ecuador: Get Double Balance on Mobile Recharges November, 28 2014 (GMT -0500)

Claro El Salvador: Receive Quadruple Balance on Mobile Refills November, 28 2014 (GMT -0600)

Claro Guatemala: Get Quadruple Balance on Mobile Refills from November, 28 2014 to November, 30 2014 (GMT -0600)

Movistar Guatemala: Get Sextuple Balance on Mobile Recharges November, 28 2014 (GMT -0600)

Digicel Guyana: Get Quintuple Mobile Bonus on Recharges from November, 27 2014 to November, 30 2014 (GMT -0400)

Digicel Haiti: Get 8x Mobile Bonus on Recharges from November, 25 2014 to November, 30 2014 (GMT -0500)

Digicel Haiti: Win Weekly Prizes on Top Ups from November, 03 2014 to December, 28 2014 (GMT -0500)

Natcom Haiti: Get Special Prize on Mobile Recharges from November, 25 2014 to November, 30 2014 (GMT -0500)

Claro Honduras: Receive Sextuple Balance on Top Ups from November, 28 2014 to November, 29 2014 (GMT -0600)

Tigo Honduras: Receive Triple Balance on Mobile Recharges from November, 01 2014 to November, 30 2014 (GMT -0600)

Digicel Jamaica: Win Weekly Prizes on Mobile Recharges from November, 03 2014 to December, 28 2014 (GMT -0500)

Movistar Mexico: Get Double Balance on Mobile Recharges from November, 28 2014 to November, 30 2014 (GMT -0600)

Telcel Mexico: Get Online Bonus on Top Ups from September, 01 2014 to January, 01 2015 (GMT -0500)

Claro Nicaragua: Get Sextuple Balance on Mobile Recharges November, 28 2014 (GMT -0600)

Movistar Nicaragua: Get Quintuple Mobile Bonus on Recharges November, 28 2014 (GMT -0600)

Movistar Panama: Get Triple and Quadruple Online Bonus on Top Ups November, 28 2014 (GMT -0500)

Violents affrontements entre coptes et musulmans en Egypte

AddThis Social Bookmark Button

L'Egypte craint une véritable recrudescence des affrontements interconfessionnels après que des heurts entre musulmans et chrétiens d'Egypte, les coptes, ont fait une douzaine de morts samedi 7 mai au soir, dans un quartier de l'ouest du Caire.


Les principaux affrontements se sont produits autour d'une église du quartier d'Imbaba. Citant des responsables du ministère de la santé, la télévision a indiqué que douze personnes avaient péri et 232 autres avaient été blessées. Il s'agit selon ces responsables de quatre chrétiens et de six musulmans, les corps de deux victimes n'ont pas encore été identifiés.

190 ARRESTATIONS

Selon des journalistes présents sur place, des musulmans auraient lancé des cocktails molotov sur des chrétiens, brûlant deux églises dans le quartier. Un manifestant musulman, cité par l'AFP, affirme que ce sont les chrétiens "qui ont commencé à tirer sur nous".

Les églises auraient été attaquées au motif qu'une chrétienne supposée vouloir se convertir à l'islam y serait enfermée. Des polémiques alternant accusations et démentis sur ce thème alimentent depuis des mois une montée des tensions entre communautés. Des groupes salafistes, un courant extrême de l'islam, ont notamment manifesté ces dernières semaines à ce sujet.

L'armée, qui assure la direction du pays depuis la chute du président Hosni Moubarak le 11 février, a affirmé que 190 personnes arrêtées dans le cadre de ces violences. En vertu d'une nouvelle loi sur le banditisme, toute personne présente sur les lieux des heurts était susceptible d'être arrêtée.

"S'OPPPOSER AUX GROUPES OBSCURANTISTES"

Le grand mufti Ali Gomaa, une des plus hautes autorités musulmanes d'Egypte, a appelé à "ne pas jouer avec la sécurité du pays" et a assuré que les troubles "ne pouvaient pas émaner de gens vraiment religieux, qu'ils soient musulmans ou chrétiens".

Soldats et policiers anti-émeutes se sont déployés en force dans le quartier, où le calme était revenu dimanche matin. Le premier ministre Essam Charaf a convoqué une réunion de crise et reporté une visite aux Emirats arabes unis. Le ministre de l'intérieur, Mansour Al Issawi, s'est rendu sur place dimanche. Il a été pris à partie par des musulmans et des coptes qui réclamant davantage de sécurité dans leurs quartiers.

L'armée a promis d'agir fermement contres les responsables de ces violences. Un général, s'exprimant dans la nuit sur la chaîne privée ON-TV, a promis que l'armée "ne permettra pas à quelque courant que ce soit d'imposer son hégémonie en Egypte". Un porte-parole a demandé à "toutes les communautés en Egypte, les jeunes de la révolution et les théologiens musulmans et chrétiens de s'opposer fermement aux tentatives de groupes obscurantistes de torpiller l'unité nationale".

A l'issue de sa réunion d'urgence, le gouvernement égyptien a quant à lui assuré qu'il défendrait la sécurité nationale d'une "main de fer" et indiqué qu'il se servirait des lois antiterroristes contre les responsables des troubles. 
(Le Monde)