Tunisie : des armes saisies chez un parent de l'épouse de Ben Ali

AddThis Social Bookmark Button

Des armes ont été saisies dans la maison d'un membre de la famille de l'épouse du président déchu Ben Ali, selon des images de la télévision publique diffusées, vendredi 21 janvier, premier jour d'un deuil national de trois jours décrété la veille lors du premier conseil des ministres du gouvernement de transition.
Des fusils à lunettes de précision, des pistolets, des fusils de chasse et des cartouches étaient cachés sous du sable, dans le jardin d'une villa appartenant à un membre de la famille de Leila Trabelsi, épouse du président déchu qui a fui le pays il y a une semaine sous la pression populaire.

La télévision publique a montré des images de policiers s'affairant dans cette villa, au lendemain de l'annonce de l'arrestation de 33 membres de la famille de Ben Ali qui avait mis le pays en coupe réglée.

UNE NOUVELLE MANIFESTATION À TUNIS

Dans le centre de Tunis, un important dispositif policier était de nouveau déployé sur l'avenue Habid-Bourguiba, en prévision d'une nouvelle manifestation pour exiger la démission du gouvernement de transition, à cause de la présence en son sein de nombreux ministres de l'ancien régime.

En ce jour de prière du vendredi, les rues du centre de la capitale étaient moins fréquentées que les derniers jours et la plupart des commerces fermés, à part les cafés et les boulangeries.

Le nouveau gouvernement a décrété ce deuil"en mémoire des victimes" de la "Révolution du jasmin" - plus d'une centaine de morts depuis la mi-décembre selon l'ONU -, adopté un projet de loi d'amnistie générale et décidé la reprise des cours dans les écoles et universités "la semaine prochaine".

(LeMonde)